Monteur en tôlerie ou tôlier

Définition

Le monteur tôlerie réalise les tôleries et habillages requis à partir des plans et dossiers de fabrication émis par les chargés d’affaires. Il réalise également les panneaux isolants et les tôleries de fixations requises pour la pose sur chantier, ainsi que le soudage (acier, inox, aluminium) de tubes et/ou profils pour réaliser châssis et supports.

Le monteur tôlerie est également capables d’assembler des menuiseries aluminium au même titre que le monteur.

MISSIONS PRINCIPALES

  • Découpe de tôleries (tôles aluminium, tôles acier, trespa, alucobond reynobond …) en fonction des plans émis par le bureau d’études
  • Perçage, pliage et mise en forme de tôleries
  • Découpe de panneaux bois
  • Pilotage de machines à commande numérique (plieuse, table à fraiser)
  • Soudage (acier, inox, aluminium) d’éléments pour la réalisation de supports et/ou châssis
  • Identification des défauts et dysfonctionnements
  • Participation aux chantiers de mise en place et de suivi de l’amélioration continue dans l’entreprise

ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES

 ACTIVITÉS

 COMPÉTENCES

  • Découper, percer, plier, mettre en forme des tôleries selon les plans et dossiers de fabrication émis par le bureau d’études.
  • Piloter la table à fraiser pour la découpe et le fraisage de grandes plaques de tôle
  • Découper des panneaux bois aux dimensions
  • Assembler différents éléments de tôlerie et éléments d’isolation (polystyrène) pour la réalisation d’ensembles prêts à être posés sur chantier
  • Souder profils et/ou tubes de divers métaux (acier, inox, aluminium) pour la réalisation de supports ou de châssis
  • Proposer des améliorations physiques et/ou organisationnelles et participer aux groupes de travail Lean sur l’amélioration continue
  • Maintenir son poste de travail dans un état de propreté permettant d’assurer le travail quotidien dans des conditions satisfaisantes de sécurité et d’organisation
  • Participer activement au tri des différents déchets générés par les opérations de tôlerie
  • Effectuer les activités de monteur selon les impératifs de production
  • Dessin industriel
  • Mécanique
  • Techniques de serrurerie
  • Techniques de soudage
  • Utilisation d’outillage électro-portatif
  • Utilisation de machines mécaniques
  • Utilisation de machines à commande numérique
  • Menuiseries aluminium
  • Compréhension du Lean
  • Travail d’équipe
  • Qualité, sécurité, environnement

 

 ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

CONTRAINTES DE TRAVAIL

Le monteur travaille à l’atelier et peut exceptionnellement être amené à se déplacer sur chantier.

Ses horaires de travail sont annualisés selon une moyenne hebdomadaire de 34h30 par semaine rémunérées 35H. Il travaille du lundi au jeudi de 7h00 à 16h15 et peut être amené à travailler également le vendredi si la charge de travail et le carnet de commande l’imposent.

De par leur environnement de travail (machines, copeaux, éléments métalliques pointus ou coupants), les monteurs doivent porter des EPI adaptés : les chaussures de sécurité ainsi que les protections auditives sont obligatoires, les gants et lunettes de sécurité fortement conseillés aux endroits requis (machines de coupe et/ou générant des copeaux)

Lors de ses déplacements sur chantier, le monteur doit porter des chaussures de sécurité.

RELATIONS HIÉRARCHIQUES

Le monteur est hiérarchiquement rattaché au chef d’atelier.

RELATIONS FONCTIONNELLES

Le monteur est amené à travailler avec tous les services opérationnels de l’entreprise. Il travaille en étroite collaboration avec le magasinier (qui prépare le matériel pour la fabrication), les monteurs tôlerie et avec les chargés d’affaire avec qui il met au point certains détails techniques d’assemblage.